Creativite

Michel Journiac

Je commençais en Octobre 1980 à st Charles, et j'eus tout de suite deux grands coup de foudre artistiques: Léa Lublin et Michel Journiac.

J'entendais bien parler d'une certaine Anette Malochet mais j'en étais encore loin...

Michel Journiac me donna la plus haute note qu'il donna jusque-là un 19.5 (il était parti pour un 20 mais il ne l'avait jamais donné et ne le ferait plus jamais). C'était un travail sur l'identité. Nous avions fait un masque en bandes plâtrées et nous devions couler du plâtre dedans et faire un travail sur l'identité. Je passais le dimanche à couler une génoise dans le masque, je décorais le gâteau de crème au café de crème au chocolat et de confiture de fraise. J'apportais le tout le Lundi à st Charles.

Journiac vit tous les autres travaux puis vint au mien, il dit: "je l'ai repéré de loin et j'ai voulu le garder pour la fin, exprimes-toi, que veux-tu dire?
Je sortis un couteau:
J'aime me donner alors je vais vous donner une part de moi-même"

Je coupais le gâteau et distribuer une part à chacun des étudiants du cours, j'entendis: "Wow le don de soi-même...Mais c'est qu'en plus c'est bon..."

Journiac resta impassible puis il dit en demandant autour:
-Alors qu'en dites-vous?

Une blonde frisotée voulu dire quelque chose de négatif mais il la coupa tout de suite il dit:

20/20 c'est ce que ça mérite...il hésita, non je ne peux pas je n'ai jamais mis ça! Je vais te mettre 19.5"

J'eus 19.5 et sans le savoir mon travail devenait une petite légende du centre st Charles, pour la petite anecdote, je n'ai pas posé pour le masque je demandais a une camarade de poser pour moi, prétextais souffrir de claustrophobie ...

Mai 1981

Mitterrand devient président de la république Française, avec mes parents nous prenons la voiture direction la Bastille, la liesse, l'embouteillage, nous voulions ramener Fabienne chez elle, elle habitait a la rue du chemin vert.

Cet été-là je la remplaçais à la CPAM (secu) du 10 eme arrondissement, mon premier travail étudiant.

J-L louer L'annee suivante une camarade Corinne, me presente Jean-louis... Je n'avais jamais vu plus bel homme charmant beau souriant... Il etait photographe de plateau et en meme temps etudiat a St charles. Tout de suite nous avons sympatise. quelque chose m'attirait chez lui, et du reste la periode s'y pretait. La depenalisation de l'homosexualite, les troubles emotionnels, mais il avait ete clair, il etait heterosexuel. et moi aussi a l'epoque... Il m'apprit tout sur la technique de la photographie.

L'armée, elle était prévue pour le mois de novembre...

Je prévenais mes professeurs que je partais a l'armée, mes camarades, Jean-Louis...

Pendant les changements de train sur les quais je croquais sur mon carnet de dessin tous les appelés.

Arrivée a Morhange... Les corneilles, l'ambiance morne. Pas question de moisir ici!

Puis la permission de Noel, les Tuileries et la rencontre avec ce beau gosse, nous avons juste parlé et c'est lui qui me racontais qu'il avait écrit a l'époque a Giscard pour être reformé et ça avait marché...

En rentrant chez moi, je rédigeais deux courriers:

- 1 a Charles Hernu

- 2 a François Mitterrand

De retour a Morhange envoi direct à Nancy a l'hôpital, dans la section grades... permission a Paris, je jette les médicaments et là je plane - Mes parents affoles m'emmené au Val de Grace, on la rassure, il va être reforme...

Ma mère vient avec moi a Morhange, elle est même venu au Mess... avec sa coiffure a la lionne, elle me fit un ROAAAR en riant, comme elle était belle.

En effet je fus reforme et nous remontâmes à Paris.

Le temps de complètement me remettre et je repris la direction de st Charles.

Je reçu deux courriers, un de l'Elysée et un de Charles Hernu, ma pathologie n'était pas compatible avec celle de l'armée... vraiment? En tous cas je finis en quelques mois l'armée première classe, je n'ai pas été reformé mais libéré par anticipation, pas mal non?

Avec Mitterrand viennent des liens par Nono, l'ami intime de Roger Hanin. Il rentra au ministère de la solidarité, je l'ai connu, pas assez parce qu'il est de ces personnes que l'on oublie jamais.

Il était très proche de ma cousine Kia, je voyais aussi beaucoup son frère André et ses filles, surtout Cathia, deux cousines que j'aime beaucoup.

http://www.cinetom.fr/archives/2010/12/08/19823977.html

 

Cathia La plus belle, cette photo me valut les foudres de son partenaire qui la surnoma "Madone des enfers"
Cathia et moi chez central color, devant une photo de cette actrice que j'aimais tant Pascale Ogier
Lea Lublin

Léa Lublin, mon autre coup de foudre artistique, sur la foulée du retour à St Charles, elle me proposa de l'assister pour sa prochaine exposition à la Galerie Yvon Lambert

Elle me donnait l'UV d'office

Nous étions 2 assistants, elle était étonnante, et j'appris énormément, techniquement avec elle.

J'entendais beaucoup parler de Malochet, par ci par là, par elle ou par l'autre assistant.

Jean louis et moi nous voyions tout le temps.

Je découvrais les bons restaurants avec Nono, Papy, André, je sentais bien que le reste de la famille se demandait pourquoi, mais pour tout dire moi aussi, je me le demandais.

Le vernissage a la galerie Lambert, Jean Louis me demande :

"Qui est Yvon Lambert?

Je lui dis d'un geste discret du visage:

Lui

Il me dit un sourire en coin

Ah oui la chaussette blanche dans le mocassin Weston?

-Oui!

Eclats de rire

Je revis rarement Léa Lublin, mais Michel Journiac je le croisais de manière récurrente un peu partout dans Paris jusqu'à sa mort, que j'appris par une connaissance commune.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

SimpleSite.com
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

11.04 | 09:10

C'est une composition mixte, Résine, volière enduit au pinceau, feuille d'or, acrylique, bois et plastique, passez le bonjour à vos parents de ma part

...
11.04 | 09:07

Je ne sais pas si c'est votre père qui l'avait acquis vers 1991, je me souviens très bien de ce jour, il m'a dit que c'était son cadeau pour ses 50 ans

...
10.04 | 23:57

Bonjour,

C'est exact !
Déménagement de papa ne permettant pas de l'exposer dans son appartement par manque de place...
Quelle est sa composition ?

Cdlt

...
10.04 | 07:36

Bonjour Xavier, Avec un chiffon légèrement humide.
Etes-vous le nouveau propriétaire?

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE