les gains

Cette année 2002 et la suivante ont été en effet les plus heureuses de ma vie.
Tout d'abord la succession de mon grand-père qui prenait forme, ensuite le procès en appel, puis gay.com et dialh.com deux sites de rencontre internet.
J'avais reçu une belle indemnité de Syselog mais également une rentrée d'indemnité du chômage qui me permettait de vivre sans manquer de rien.
Cependant mes recherches d'emploi s'avéraient vaines, je ne recevais même plus de réponses. Je présume que les employeurs appelaient mon ancienne compagnie qui les mettait en garde.
Je restais en contact avec Laurent Claudel que j'aimais beaucoup et qui me tenait au courant de l'évolution négative que prenait la société avec les licenciements qui se poursuivaient.
Puis le mois de Mars arriva.
En rentrant vers 2 ou 3 heures du matin je remarquais plusieurs dizaine d'appels entrant sans message.
Enfin un matin je reçus un appel, c'était ma cousine folle de Madrid, hystérique au téléphone, disant qu'il fallait absolument venir à Madrid pour signer l'arrangement à l'amiable dans le procès familial pour la succession de mon grand-père, je lui demandai de bien vouloir me faire parvenir une copie de la transaction que je soumettrai à mon avocat, et là elle partit dans un de ses délire: "Comment? Vous les Sillam avaient été un poids pour la famille, nous vous avons soutenu, etc etc etc

- Pauvre fille et en plus tu crois ce que tu dis, tu crois peut être que ça a été une partie de plaisir de grandir a cote d'une hystérique?
Elle raccrocha, et c'est Robert (dit le grand) son frère qui m'appela me disant qu'il me comprenait et m'expliquait la situation.

Finalement je me rendais a Madrid pour signer en ce mois de Mai 2002, le 27 exactement la transaction d'arrangement amiable.
C'est la dernière fois que j'ai vu mes oncles Abitbol de Madrid, ma tante Nelly, la sœur de ma mère et son mari Elie.
Apres la signature de l'accord, les cousins et mon frère sont partis chez Gina, la cousine folle,
J'ai décliné l'invitation de son mari,  Léon,  un homme gentil (l'épisode du téléphone m'avait suffit). J'ai ainsi pu voir ma tante Nelly seule en bas de chez le notaire, j'ai marche avec elle,  elle devait se rendre à l'appartement dont la vente était justement au centre de la transaction, elle devait remettre la clé, nous avons très peu parlé, mais j'ai compris à ce moment-là en marchant a côté de cette dame aux cheveux blancs toute menue, que j'avais connu toute jeune, forte belle, les cheveux noirs épais, qu'elle avait été manipulée par son époux. Je lui dis:
"Au fond cet appartement était encore le seul lien qui unissait la famille, maintenant nous n'avions plus rien entre nous..
Je la quittais en bas du numéro 5 de la rue Maria de Molina, au coin de la Castellana, moi qui connaissait cette adresse enfant, je n'avais jamais compris le prestige qu'elle incarnait, maintenant elle ne serait plus rien pour nous tous.
Je repartis à l'aéroport de Barajas pour Paris.

Un premier chèque en poche, j'appris par la suite que mon frère lui avait placé son argent dans une banque de Madrid. Etant donné les liens rapprochés entre Patrick Sillam et Gina Benchimol (la cousine folle), je  me souviens avoir surpris lorsque j'étais enfant, plusieurs fois mon frère observant sa cousine par le trou de la serrure, lorsque nous vivions dans la Villa Henriette à Tanger, Léon, le mari de la folle devint l'homme de confiance de Patrick, je suppose qu'il devait ainsi devenir celui qui recevrait les relevés de compte du compte Espagnol de Patrick.

 

De retour à Montmorency je découvrais une note du mauvais génie, mon père, sur la table de la salle à manger.
"Je vais vous faire un procès pour récupérer ma part de l'héritage."
Note que je remis aussitôt à mon avocat qui lui envoya un courrier on ne peut plus clair en date du 11 juillet 2002:
La succession venant directement du grand-père vers ses petits-enfants vu que la mère était décédée, ne lui donnait aucun droit.
En cas de procédure nous ne manquerons pas de vous demander des dommages et intérêts correspondant au préjudice"

Le deuxième chèque réglant et terminant la transaction d'arrangement dans le cadre de la succession vint pendant l'été, je partais à Madrid en voiture, me rendait chez l'avocate, qui me remit le chèque, nous sommes partis prendre un café, avec en plus pour elle une tartine au roquefort.
Et sous l'odeur persistante du bleu, nous avons discuté, elle me raconta comment lors de la première réunion de signature, l'avocat de mes oncles ne s'était pas présenté, et que c'est elle-même qui les a aidé, puis comme j'en avais eu l'impression au mois de Mai, elle me dit: "C'est lui qui la manipule, j'en suis sure!"
Je ne pouvais qu'acquiescer...
Ce couple comme celui de mes parents était de ces générations ou le Mâle faisait faire ce qu'il voulait a son épouse, nous étions loin de la révolution sexuelle et de libération de la femme, une conception (celle de ces couples) qui m'échapperait toujours!
De retour en France, le 20 Aout 2002, une autre mauvaise surprise m'attendait, un commandement de saisie de l'appartement de Montmorency fait par le CCF, les suites du procès de mon père contre sa banque.

Mon frère et mon père aussi avaient le leur.
Je transmis le dossier à mon avocat.

Collier perles - 2 fermoirs Or diamants émeraudes mabé

Je commençais aussi à cette époque a fréquenter le Crédit municipal de Paris, pour acheter aux enchères des bijoux et de l'argenterie. Je connaissais déjà l'endroit; j'y avais fait appel mais pour des prêts sur gages, comme mon pendentif, le 8 en or que j'avais trouvé rue Bonaparte et que je pus récupérer pendant mon stage a l'ITIN, parce que je n'ai pu compter que sur moi pour manger, je n'ai pas eu le choix. A chacun de mes achats je pensais à ma mère, j'aurais pu le lui offrir, mais j'avais également un plan de carrière, je voulais ouvrir une petite boutique de brocante et bijoux, j'avais aussi le projet de créer des bijoux, ce que je fis d'ailleurs. Voir la photo d' Olivier

Je dessinai la maquette et me rendais chez Or Gemmes à la rue du Temple à Paris. J'emportai avec moi une partie des bijoux que j'avais acheté dans les ventes de lot or et bijoux du Jeudi du CCMP. J'apportai la maquette et expliquai ce que je désirais, comment faire des deux fermoirs amovibles des fermoirs autonomes et des broches. Ainsi nous trouvions l'astuce pour finaliser ce projet à la fois esthétique couteux et technique. 

Il fut finalisé en Avril 2003.

Sur Gay.com ce n'était pas tant des rencontres sexuelles mais plus des liens amicaux bases uniquement sur nos écrits sur le chat communautaire, je fis ainsi la connaissance de celui qui deviendrait un bon ami, Chrystophe Dat, avec qui je recommençais  à sortir en boite, au scorp notamment, je ne sais pourquoi mais dans ma tête surement à cause de ce que m'en avait dit un autre Christophe, le Rannaud, le scorp était une boite essentiellement fréquentée par des asiatiques, ce que Crystophe démentit.
Je connus aussi Cyril, Olivier deux connaissances que j'ai beaucoup apprécié.
Puis sur DialH j'ai connu William et surtout Patrick A.. Je crois bien qu'il a été ma dernière passion.
Nous avions parlé sur le site, il était de Cannes et me proposa de venir me voir à Montmorency le mois d'après, je pensais comme c'est souvent le cas que c'était juste un chat sans suite, mais le mois d'après il m'appela, nous nous sommes vus et tout de suite je l'ai aimé, il savait du haut de ses 21 ans ce qu'il voulait et surtout ce qu'il ne voulait pas. Je l'ai trouvé très mature dans sa tête, avec un visage d'ange.
Crystophe ne l'aimait pas, il l'appelait la "musaraigne cendrée", ce qui me faisait beaucoup rire, car je savais que c'était fortuit, moi je compris depuis le premier regard que c'était un homme exceptionnel.
Au Scorp je fis la connaissance de DJ RV, avec ses tubes des années 80, et sa Jacky Quartz, entre Crystophe et moi ça donnait d'ailleurs une plaisanterie récurrente:
"Devines quoi?
-Jacky quartz!"
Lors d'un voyage à Athènes, de l'Acropole j'envoyais un SMS a Crystophe:
-Je suis sur l'acropole, tu ne devineras jamais!
-Jacky quartz?
-Non pire, c'est en ruine!"

Par  arrêt du 19 décembre 2002, RG N ̊: 2000/15368, la 1ere chambre de la cour d'appel de Paris avait:
retenu la responsabilité civile du docteur Cohen au motif
"qu'en s'abstenant du moindre commentaire sur l'aléa des données acquises de la science et donc du résultat communiqué des analyses, le docteur Cohen a méconnu le devoir d'information sur lequel tout patient, même en dehors de toute interrogation spécifique de sa part, peut légitimement compter;"

- condamne en conséquence le docteur Cohen a payer à Monsieur Robert Sillam la somme de 30000 Euros à titre de dommages intérêts, ainsi que la somme de 4.000 euros au titre de l'article 700 du Code de procédure civile (frais irrépétibles).

http://www.leparisien.fr/val-d-oise/le-faux-seropositif-fait-condamner-le-laboratoire-21-12-2002-2003670238.php

Oui j'aurai du être satisfait par cet arrêt, mais il restait encore des interrogations:
Qu'était devenue cette expertise juridique approfondie concernant le litige opposant le Docteur Maurice Cohen et demandée a Madame Dominique VARAGNE du Ministère de l'Emploi et de la Solidarité
Direction Générale de la Sante Sous-Direction du Système de Sante et de la Qualité des Soins
Bureau des Techniques Médicales (SQ 3)
Dans la page de mon blog sur l'année 1995: Le réveil et la page: "Les barbouzes du pouvoir"
Je m'interroge sur le laboratoire Biomed Ibex.
Voici le sentiment que j'acquis en 2002, à la suite de diverses "coïncidences et faits:
Tout d'abord sur la grande campagne sur le dépistage du Sida en 1987 "Le Sida il ne passera pas par moi" Michèle Barzach était alors ministre de la sante.
Mon procès a mis la lumière sur "l'aléa des données acquises de la science et donc du résultat communiqué des analyses" les tests de dépistage n'étaient pas fiables a 100%, pourtant le gouvernement et le ministère de la santé avait lancé une campagne nationale invitant au dépistage.
Qui fabriquait ces tests? Le laboratoire Mérieux et qui était le patron des laboratoires Bio Mérieux? Alain Mérieux
Tout le monde sait qu'il était un des soutiens de Jacques Chirac, mon sentiment est que le laboratoire Biomed Ibex n'était qu'un des fournisseur des fonds des campagnes électorales de Jacques Chirac. Cela expliquerait aussi pourquoi des 1995 La société Biomed IBEX était liquidée et plus aucune action judiciaire ne pourrait plus être envisagée contre elle.
L'accident de la TWA de 1996? Si vous avez la preuve que c'était un accident, très bien, pour moi il s'agit d'une mise en garde à son "ami" Mérieux, pour qu'il se taise. 230 victimes dans cet accident d'avion, mais moi je m'interroge sur les autres victimes qui comme moi ont été victimes de la campagne de dépistage, combien sont-ils? 1000, 10000, 100000 ou des millions?
Oui on a essayé de me faire passer pour un paranoïaque, oui on a complètement écarté les medias après ma dernière apparition télévisée de 2000, et oui la cause venait comme je l'avais pressenti de bien haut, et pour des raisons bien précises.
Sauf que dans mon cas, deux raisons étaient antagonistes, les sordides campagnes électorales de Chirac, mais une autre raison que je découvrirai qu'en 2010.

Je comprenais pourquoi dès 2002, je faisais souvent ce rêve:
"Je me trouve dans une soirée, puis arrivent Jacques Chirac et son épouse Bernadette, elle salue tout le monde tout comme lui, mais dès qu'elle ou lui arrive à ma hauteur, elle ou lui, détourne la tête, avec dégout."

Ce rêve m'apprenait tout simplement que je demeurai en danger, non je ne crois pas que l'action du CCF et celle de mon frère de mon père et la volonté de me priver des moyens financiers, justement au moment où je recevais de l'argent étaient fortuites ou le simple fait du hasard.
J'étais en danger parce que j'étais justement un danger pour eux!

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

SimpleSite.com
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

11.04 | 09:10

C'est une composition mixte, Résine, volière enduit au pinceau, feuille d'or, acrylique, bois et plastique, passez le bonjour à vos parents de ma part

...
11.04 | 09:07

Je ne sais pas si c'est votre père qui l'avait acquis vers 1991, je me souviens très bien de ce jour, il m'a dit que c'était son cadeau pour ses 50 ans

...
10.04 | 23:57

Bonjour,

C'est exact !
Déménagement de papa ne permettant pas de l'exposer dans son appartement par manque de place...
Quelle est sa composition ?

Cdlt

...
10.04 | 07:36

Bonjour Xavier, Avec un chiffon légèrement humide.
Etes-vous le nouveau propriétaire?

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE